Un RER pour notre pays, notre région?

Quelle solution ont adoptée nos voisins?

D’autres pays, qui connaissent les mêmes problèmes que le Luxembourg, ont fini par développer un Réseau Express Régional (RER) pour assurer la mobilité des navetteurs. Ce système semble parfaitement répondre aux critères ci-dessus. En effet, il permet d’amener rapidement et avec ponctualité un nombre important de voyageurs de la grande région dans le centre et les principales zones d’activités. (1)

En Belgique, l e RER de la région bruxelloise, au service de 300 000 personnes par jour, continue à être développé. Il couvre un rayon de 30 km autour de la capitale. (2)

En Suisse , le RER Zürich a fait école : Bientôt 8 RER seront en service : Léman, Berne, Bâle, Argovie/Soleure, Zürich, St-Gall, Suisse orientale, Tessin. (3), (4)

En France , le trafic dans la région parisienne est inimaginable sans le RER . Le conseil Régional de Lorraine développe l’offre TER METROLOR. Dans d’autres régions, le RER est au stade de la planification. e.a : Régions Marseille, Lyon, Strasbourg, … (5)

L’Allemagne a opté pour le concept de la S-Bahn, identique à celui du RER. A côté de Berlin, Munich, Leipzig, … il y a, e.a : la S-Bahn Rhein-Main, la S-Bahn région Stuttgart (6)

En Autriche , à côté de la S-Bahn Wien, il y a un projet plus modeste qui est en voie de réalisation: Projekt S-Bahn Salzburg (7)

Nous en connaissons le principe, qui est simple :

Un train venant de la grande banlieue, de la région, traverse la ville, en majeure partie par voie souterraine, et poursuit sa route dans une autre direction. Il y a interconnexion entre différentes lignes. Des trains confortables, rapides et à grande capacité, à un ou deux étages, amènent des voyageurs, qui descendent à différentes stations, en prennent d’autres pour continuer.

A partir de stations déterminées, il est possible d’atteindre sa destination directement par bus, dans les grandes villes également par métro ou par tram. Les réseaux qui font la couverture en surface sont évidemment bien agencés sur les réseaux ferroviaires.

Mais, s’il y a complémentarité et concertation, il n’y a pas interpénétration entre les réseaux.

à titre d’exemple : RER région bruxelloise (2.1)

 

 

(1) Google propose de nombreux sites sub RER (.be, .ch, .fr, …) ou sub S-Bahn (.de, .at, …)

Encyclopédie : http://de.Wikipedia.org et http://fr.Wikipedia.org donnent des informations générales.

(2 ) www.sncb.be , www.eurobru.com , www.belrail.be

(3) www.litra.ch donne des informations générales et des détails sur les huit réseaux express régionaux suisses.

(4) www.s-bahn-bern.ch , www.geneve.ch

(5) www.ratp.fr , www.cr-lorraine.fr (sub grands dossiers) , www.allmarseille.com/rer.php3 , http://mitglied.lycos.de/gonot/metro-lyon.html , http://mitglied.lycos.de/gonot/rer-strasbourg.htmll

(6) www.bahnen.de , www.bahn.de , www.uni-protokolle.de/lexikon/s-bahn_Rhein-Main.html , www.bahn.de/konzern/holding/regio_hessen (espacement = _ ) , www.s-bahn-stuttgart.de

(7) www.s-bahn-salzburg.at