RER Luxembourg a.s.b.l.

Qui sommes-nous?

- Des particuliers, d’origine très variée et de professions les plus diverses.

Nous nous sommes rencontrés autour d’un double constat:

1. - Les conditions de circulation dans la capitale, le pays et la grande région sont loin d’être splendides. Les transports en commun actuels ne présentent pas d’alternative sérieuse aux déplacements individuels en voiture. Ils ne permettent d’atteindre les zones d’activités que par des détours, et les correspondances exigent des temps d’attente inacceptables. En plus, les transports en commun devraient relier directement au pays son centre administratif, commercial et scolaire.

2. – A ce jour, les solutions envisagées par les autorités sont peu convaincantes. Un projet prometteur, élaboré par un expert indépendant, a été écarté sans analyse sérieuse.

Après réflexions et discussions, nous avons constaté que le seul moyen de désenclaver la capitale - et de relier efficacement le centre et l’agglomération de la ville de Luxembourg à la région - est le prolongement des lignes de chemin de fer sous les principaux quartiers, créant ainsi un réseau continu de trains classiques. Il devra être complété par des réseaux d’autobus qui permettront la couverture en surface.

Un train classique offre une capacité de transport, une rapidité et une régularité que n’offre aucun autre moyen de transport.

Ce train n’aura pas de couleur politique : il ne sera ni noir ni rouge ni bleu ni vert. Mais ce sera un moyen opérationnel pour résoudre les problèmes urgents de circulation dans une région qui exige le déplacement journalier de plus d’une centaine de milliers de personnes.

Ainsi, nous avons décidé de créer

RER Luxembourg a.s.b.l.

Ses objectifs sont formulés dans l’article 2 de ses statuts :

« L’association a pour objet de promouvoir le prolongement, essentiellement par voie souterraine, du système des chemins de fer classiques à travers la Ville de Luxembourg. De la sorte un Réseau Express Régional (R.E.R.) reliera de manière efficace la capitale au pays et à la grande région. Les réseaux d’autobus complèteront ce système.

L’association est politiquement neutre. »

 

Le premier comité se compose comme suit :

Patrick Birden, président
Ernest Wagner, vice-président
Romain Lutgen, secrétaire
Paul Reeff, trésorier
Jean Kohl, membre
Roger Geissler, membre
Georges Theisen, membre